Photo by Miguel Bruna on Unsplash

Depuis le 1er janvier 2020, améliorer son logement tout en faisant des économies d’énergie c’est possible grâce à MaPrimeRénov’, l’aide financière proposée par l’État pour lutter contre les logements énergivores. Depuis le 1er octobre dernier, celle-ci s’étend aux propriétaires qui se verront attribuer une étiquette F ou G lors de la réalisation d’un DPE par leur diagnostiqueur.

 

Mieux chez moi, mieux pour la planète.

4,8 millions, c’est le nombre de passoires thermiques qui existent en France. Pour lutter contre celles-ci l’État a mis en place MaPrimeRénov’. Cette aide forfaitaire permet aux propriétaires occupants, les plus modestes, dans un premier temps, de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans le but de garantir un meilleur confort, des économies d’énergie et moins d’émissions de gaz à effet de serre. L’éradication aux logements les plus énergivores reste la priorité de MaPrimeRénov’. Afin d’aider au mieux les propriétaires des passoires thermiques à en sortir, un bonus va être mis en place . Pour cela, un audit avant travaux sera obligatoire pour justifier que la réalisation des travaux de rénovation prévus permettront bien de gagner en étiquette énergie. MaPrimeRénov’ sera élargie aux propriétaires bailleurs et copropriétés courant 2021. Pour connaître l’éligibilité à cette aide à la rénovation énergétique, rendez-vous sur www.maprimerenov.gouv.fr

 

20 000 primes en cours de versement et des bonus.

Au 1er octobre, plus de 100 000 foyers ont fait une demande de prime. Les premiers travaux ont été réalisés à la sortie du 1er confinement et plus de 20 000 primes sont en cours de versement. Les délais d’instruction sont conformes aux 15 jours maximum malgré le retard pris au printemps dernier en raison de crise sanitaire liée à la Covid-19. MaPrimeRénov’ remporte la 1ère marche du podium des aides de l’État à la rénovation énergétique des logements. Les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) dédiés aux foyers pour l’isolation des combles et des planchers ainsi que le remplacement de chaudières, sont des bonifications exceptionnelles qui ont renforcé la dynamique. Pour les propriétaires qui souhaiteraient entreprendre des rénovations globales plus ambitieuses, un Bonus Basse Consommation (BBC) est prévu pour les logements qui atteindront l’étiquette énergie B ou A.

 

Gare aux fraudes !

Depuis juin 2020 et afin d’accompagner au mieux les plus vulnérables, il est possible de mandater un artisan agrée ou un tiers de confiance pour effectuer les démarches, il s’agit de la fonction mandataire. Les actes frauduleux étant fréquents, il faut être vigilant pour ne pas y céder. Lumière sur les bons réflexes à adopter :

 

 

Pour en savoir plus :