Tél. : 02 47 230 002
Diagnostiqueur immobilier : un métier d’avenir

À l’approche de l’annonce des résultats du baccalauréat, Althea Diagnostic fait un focus sur le métier de diagnostiqueur immobilier qui pourrait faire naître des vocations auprès des futurs bacheliers.

Initialement réalisés par des professionnels du bâtiment, l’obligation de réalisation de diagnostics immobiliers a permis la création du métier de diagnostiqueur immobilier à part entière depuis un peu plus de 20 ans.

 

Mieux comprendre ce métier.

Faisons le parallèle avec la réalisation du contrôle technique avant la vente d’un véhicule.

Vous n’auriez pas idée d’acheter ou de louer un véhicule qui met votre sécurité et celle de vos passagers en danger ? Et bien c’est la même chose pour un logement et ses occupants. Le diagnostiqueur immobilier accompagne les propriétaires et les bailleurs dans l’amélioration de leur habitat et dans la valorisation de leur patrimoine immobilier.

 

Une profession réglementée.

Le diagnostiqueur immobilier réalise, en toute impartialité et indépendance, plusieurs diagnostics règlementaires, définis par la loi et impératifs avant le passage devant le notaire. Le but est d’informer les futurs propriétaires ou locataires de l’état d’un bien, avant son achat ou sa mise en location.

Vous connaissez certainement le diagnostic gaz, le diagnostic électricité, le DPE, le diagnostic amiante mais il en existe d’autres, tous permettant d’identifier les risques sanitaires, environnementaux et de sécurité. Une fois les relevés effectués sur les sites contrôlés, le technicien rédige les rapports à transmettre aux propriétaires et peut émettre des préconisations aux anomalies repérées.

 

Avec ou sans pré requis.

Une formation de 2 ans après le bac ou des pré requis dans le bâtiment sont indispensables. Les bacheliers peuvent postuler aux BTS bâtiment, technico-commercial spécialisé, professions immobilières ou aux DUT génie civil – construction durable ou DUT génie thermique et énergie.

Pour tout ceux qui souhaitent prendre un virage professionnel ou qui n’ont pas de pré requis dans le bâtiment, une formation longue est proposée aux candidats. Un titre professionnel de niveau III (bac +2), reconnu par l’éducation nationale, servira de pré requis pour passer les certifications auprès d’organismes certificateurs, certifiés par le COFRAC (Comité français d’accréditation). La certification est obligatoire pour pouvoir exercer la profession de diagnostiqueur immobilier.

 

Dynamisme, rigueur et autonomie.

Une journée type pour un technicien n’est pas de tout repos. Comme dans tout métier, un investissement personnel et un bon relationnel faciliteront les tâches les plus pénibles. Tout au long de sa carrière, un diagnostiqueur immobilier devra faire de la veille pour se tenir informé des dernières règlementations et se former pour les appliquer. La satisfaction client sera la meilleure des récompenses.

 

Rejoignez-nous !

Dans le cadre de son développement, Althéa Diagnostic sera sensible à toute candidature spontanée et étudiera avec attention chaque profil. L’aventure vous tente ? Contactez-nous juste .

 

Aller au haut